On m'disait

from by cerna

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Includes unlimited streaming of sur terre via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 7 days

      €5 EUR or more 

     

lyrics

On me disait : si la droite repasse au pouvoir, c’est perdu.
C’est son alter de gauche qui débarque, je suis pas dupe !
C’est le même rapport de farce qui perdure, je l’ai perçu. Ma coquille ? Je l’ai percée dans le purin !
Je n’ai attendu personne pour flipper, je suis servi. Je suis pas le premier visé mais j’ai ma place sur la liste. Y a peut-être un flic sur la piste, P.38 dans la poche, je perds même pas les pédales !
Ce présent me perturbe, Paris fait peur. Un peu glorieux passif, Paris se veut propre.
Tu parles, mon pote : Paris déporte, rafle à Bes-bar, pacifie derrière le périph.
Tant pis si ça se répète, les témoins sont partis. Qui parle de repentance ?
C’est de guerre ou de paix qu’il s’agit. Ce pays développe un herpès.
Y a comme un air de peste. Une prouesse bien française, cette pensée qui paresse...
Les mots perdent de leur poids, n’empêche ce texte est pesé,
Bien que pas assez policé pour plaire aux policiers.
J’ai passé une étape, le présent me rattrape, je repose dans la cage à lapin, et en piteux état !
En cas de perquise, je précise : j’ai pas de baril de poudre, pas de ceinture d’explosifs, pas du tout !
Plus de lance-pierre depuis 15 piges, porte le spliff au bec comme diplôme de paresse.
Les portraits de mes potes tapissent pas les murs de la presse people, plutôt RG pour tout public. Peut-être bien que nos vies privées ne passionnent que le petit personnel patenté et les cours de justice... C’est presque flatteur quand j’y pense, vu mon expérience de l’impuissance politique.
Drôles d’ennemis en puissance... Tous pareils, faut qu’on parle et se prépare au pire.
On apprend à protester. Pure perte peut-être mais faut tester.
Question de se supporter, la prétention de rester dignes, quand le brouillard s’épaissit,
Donc conscients que l’heure du pire approche aussi. Je fais pas de prophéties,
Y a du Pétain dans les discours de plus d’un. Ça opprime pour des calculs de butin.
À qui crois-tu que profite la chasse aux sans-paps ? Pas de fiche de paie, c’est pratique, personne parle. Le patron se protège, promet que c’était à son insu, les parrains du BTP pourraient nous en dire plus. Paraît qu’ils ont perdu la mémoire, permettez ! Je suis une épine sous leur pied.
Ce point de vue ne s’exprime que le poing levé. La police politique est en place, soyons clairs.
Ça pue l’empire déchu, à croire que c’est mon album posthume.
Je veux juste être bien placé pour voir péter les tours

credits

from sur terre, released May 23, 2015
Instru : Kindred

tags

license

about

cerna Le Mas D'Azil, France

contact / help

Contact cerna

Streaming and
Download help