Petite histoire des grands massacres

from by cerna

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Includes unlimited streaming of sur terre via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 7 days

      €5 EUR or more 

     

lyrics

C’est l’histoire de B, de F, de K et de tant d’autres. Tout ça se joue à Paris, et ça se passe en Afrique. Conseillers occultes, cautions humanitaires. Gourous, hommes d’affaires, détachés militaires, c’est... La petite histoire des grandes massacres.

Agent officieux, mercenaire en mission. Issu des officines, des basses-fosses du pouvoir. Biafra, Rwanda, son parcours en dit long, des escadrons de la mort jusqu’aux cabinets noirs. B fait dans l’aventure, dans les salles de torture et la chasse aux sorcières.
Trempé dans de sales histoires jusqu’au cou, corsaire de Françafrique, il ira jusqu’au bout. C’est l’élève assidu de l’école militaire, il connait la méthode, le mode opératoire.
La sale guerre, ça s’apprend. C’est tout un savoir-faire, ça s’exporte, ça se vend.
Ils en ont fait des livres, tout un prêt-à-penser de l’état de terreur,
Quelques cartes à jouer pour soldats de réserve. B a le mode d’emploi, en cas de révolte.
Et voilà le cas de ses rêves : mission pour l’Élysée sur les terres africaines.
Agent dormant, on le réveille. Opération insecticide. Objectif top secret.
Du classique, des homicides surtout. À Alger, le sang coule.
B exécute sa mission, les témoins, les otages. Champagne sabré à l’étage !
B cumule avantages de fonction. Dernier recours, le chantage.
B, c’est le Barril de poudre de Marianne, la doctrine Aussaresses, on brûle tout, on s’arrache...

Officines, commissions, parallèles ou pas, Services secrets, cabinets noirs :
C’est la marque de l’Élysée au cœur de l’Afrique. Homicides, disparitions, tortures, génocide...
La petite histoire des grands massacres.

Passons à F, commanditaire de B, fonctionnaire zélé de la raison d’État. Marionnettiste du pré-carré français, fomente des coups d’éclat de son cabinet noir. Palais de l’Élysée, au cœur du pouvoir, cherche pas : c’est pile au fond du couloir Que se joue le spectacle, que se lave le linge sale, et la manne familiale d’argent noir.
F s’est fait le notaire placide aux nerfs d’acier. Il dit qu’il administre, et quelque part, c’est vrai. C’est une vieille pratique, et le jour du crime F a un alibi. Il peut dormir tranquille.
Les dictateurs africains lui doivent tout, donc ils lui font la cour.
C’est qu’F aime tant l’Afrique qu’il lui fait la mort. Un corps-accord de coopération, d’accord ? Hardcore, mais c’est bien le coût du pétrole, l’arrière-goût de l’uranium,
C’est l’amertume de nos pilules d’iode. Disparitions et fraudes font partie des méthodes d’extraction.
La DS de De Gaulle roule au sang africain. Demande au service action quelle est la nouvelle guerre sainte. F s’est fait trafiquant d’influence, il s’affaire avec la faucheuse, des fois que...
Il emploie ses réseaux, ses filiales, ses filières, ses fichiers, pour rester au parfum.
Il vole : c’est qu’F a de noirs desseins. Il tue : c’est qu’il s’en donne les moyens.
F, c’est le Mazarin, le vizir, l’intrigant. À Yaoundé, l’opposition baigne dans son sang.

Officines, commissions, parallèles ou pas, Services secrets, cabinets noirs :
C’est la marque de l’Élysée au cœur de l’Afrique. Homicides, disparitions, tortures, génocide...
La petite histoire des grands massacres.

K, c’est le gars généreux, on fait grand cas de son cœur, de sa conscience, de sa culture encore. L’enfant de rescapés s’est trouvé une mission : il sera cabotin, camelot des bonnes causes.
K ne cache pas son goût pour les mondanités ; camé aux caméras, petits fours, canapés.
K n’inquiète plus personne, il est canalisé, les marchands de canon veulent le canoniser.
Faut dire que K est poli, à ne parler des cadavres dans le placard ni à table, ni au lit.
Faut dire que K est patriote, question rayonnement de la France.
Il arrive que K regrette d’une voix blanche que ses commanditaires l’emploient pour son silence. Mais... pourrait-il en être autrement ? Son ingérence roule en cabriolet ou en tank.
C’est la médecine de bric et de broc, le grand retour de la charité sous son casque colonial. Devine seulement de qui elle se moque ? Où elle opére, de quoi elle se mèle...
Il a la politesse de l’apolitisme : on ne saura rien sur Kigali.
K, c’est l’abdication. Dernier round. Tintin au Cameroun.

Officines, commissions, parallèles ou pas, Services secrets, cabinets noirs :
C’est la marque de l’Élysée au cœur de l’Afrique. Homicides, disparitions, tortures, génocide...
La petite histoire des grands massacres.

credits

from sur terre, released May 23, 2015
Instru : Cerna

tags

license

about

cerna Le Mas D'Azil, France

contact / help

Contact cerna

Streaming and
Download help